Nos formations magnétiseur

Découvrez nos formations magnétiseur

F.A.Q

Le magnétiseur est celui qui utilise l’énergie universelle pour soulager les douleurs et les troubles psychiques. Par l’imposition des mains sur le corps de ses patients, il soulage la douleur et les aide à avancer vers le chemin de la guérison. Le magnétiseur utilise l’énergie qu’il capte dans l’univers et la transmettre à autrui. 

Magnétiseur n’étant pas une profession réglementée, aucun diplôme ni formation spécifique n’est requis pour l’exercer, c’est une discipline ancestrale. Cependant, il est évident que ce métier nécessite de maîtriser au préalable le magnétisme (ou, à tout le moins, d’avoir une attirance particulières avec cette discipline). Il est également important de faire preuve d’empathie, de compassion et d’écoute, et d’être tourné vers autri. Autant de qualités humaines qui ne s’apprennent pas forcément ! Vous l’aurez compris : le métier de magnétiseur est avant tout une vocation. 

Souvent, le praticien commence par exercer son activité auprès de ses proches, avant de l’élargir à plus de personnes. Il arrive ainsi qu’il commence de manière informelle, en tant qu’autodidacte. Mais il est aussi possible de se former au préalable, que ce soit auprès d’un magnétiseur qui possède une certaine expérience ou auprès d’un centre de formation. Les cours permettent ainsi de développer ses techniques, de travailler en toute sécurité et d’affûter des compétences existantes.

Dans la majorité des cas, le magnétiseur exerce en tant qu’indépendant. Rares sont en effet les postes salariés dans cette discipline. 

Le statut le plus souple est celui de micro-entrepreneur, qui permet en outre d’exercer une autre activité professionnelle avant de se lancer à plein temps comme magnétiseur. Cependant, ce statut limite de facto le développement de votre activité, puisqu’il plafonne le chiffre d’affaires à hauteur de 77 700 € annuels pour les activités libérales.

Pour exercer en tant que magnétiseur, il est également possible d’ouvrir une entreprise individuelle (EI) ou une société unipersonnelle (EURL ou SASU). Ces statuts, qui n’ont pas de plafond de chiffre d’affaires et permettent de séparer patrimoine personnel et patrimoine professionnel, requièrent néanmoins des formalités plus lourdes. Ils s’accompagnent aussi de cotisations sociales beaucoup plus élevées. 

📌 La souscription de certaines assurances est recommandée pour les magnétiseurs. Par exemple, l’assurance responsabilité civile professionnelle, qui couvre tout dommage causé par le professionnel à un tiers dans le cadre de son activité, ou encore l’assurance multirisques professionnelle, qui protège le local et le matériel (le cas échéant), ainsi que la responsabilité du magnétiseur. 

La rémunération du magnétiseur est variable. Elle dépend avant tout de son expérience, de sa clientèle, de son lieu d’exercice et de son éventuel domaine de spécialisation. Le marché du magnétiseur ressemble à cet égard au marché de l’infirmière libérale

Il est évident qu’un magnétiseur renommé, doté de plusieurs années d’expérience et d’une clientèle bien installée, gagnera beaucoup mieux sa vie qu’un magnétiseur débutant, dont la réputation reste à construire. En tant qu’indépendant, quel que soit le statut choisi, il est important de distinguer le chiffre d’affaires de la rémunération effective. Cette dernière est obtenue après impôts, charges, coûts de fonctionnement et charges éventuelles. 

💰 Le prix d’une séance chez le magnétiseur est très variable (voir ci-dessous) et peut aller d’une trentaine d’euros à une centaine d’euros. C’est en réalité le professionnel qui fixe ses tarifs, en fonction de ses charges, de sa clientèle, de son lieu d’exercice, de sa réputation, etc. 

Les différences entre Paris et province

Il est évident qu’un magnétiseur installé à Paris ne facture pas ses prestations de la même manière qu’un magnétiseur installé dans une commune rurale. Cet élément doit ainsi être pris en compte avant de se lancer.